Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journal personnel d'une journaliste parisienne transgenre

Mon hommage à Bashung contrarié

Publié le 2 Avril 2009 par caphi

Ce mercredi 1er avril, je me suis rendue à l'hommage à l'auteur de "Bleu pétrole" décédé le 14 mars 2009 à travers un concert gratuit dans le XVIIIe arrondissement (Barbés) auquel ont assisté plusieurs centaines de fans du chanteur, en présence d'artistes - M, Raphaël, Alain Chamfort, Joseph d'Anvers, Axel Bauer entre autres - qui ont interprétées quelques chansons ponctuées d'anecdotes.
 
Le concert a eu lieu au centre musical Goutte d'Or-Barbara dont Alain Bashung, qui habitait le quartier, était le parrain.
 
Dés mon arrivée, à l'extérieur, une équipe de la chaîne publique France 2 cherche à obtenir des réactions "micro-trottoirs". Je propose Geneviève, une voisine de l'illustre auteur de "Gaby" -  il habitait passage des poissonniers - que m'a présentée mes amis. Elle refuse. Mes potes me propose de parler à sa place. J'accepte. Le journaliste me demande alors si cet hommage dans son quartier est son image. Je répond, avec dans l'arrière-plan de jeunes spectateurs regardant l'écran installé à l'extérieur du centre musical - la salle de 300 places était complète ; les premiers fans étaient là dés 3 h de l'après-midi !  - que "le public est plutôt sage, voyez-vous... ; ici, à la Goutte-D'Or, voyez-vous, on n'est pas dans un quartier coupe-gorge...!" (comme il en a la réputation). Et de développer surtout sur l'origine du lieu-dit "Goutte-D'Or " venant d'un petit vin blanc qu'on extrayait d'une vigne plantée jadis ici.
Ce reportage devait passer au journal de 13 h du jeudi 2 avril, m'avait t-on assurée ; je n'ai pu me voir...
 
Ensuite, accompagnée de deux ami(e)s, direction le back-stage pour (mieux) regarder/entendre le concert... sur un écran - en compagnie de techniciens, d'artistes et de leurs ami(e)s ainsi que quelques journalistes.

Près du buffet "sausisson et pâté", je croise Alain Champfort et lui fais même une petite "déclaration d'amour" : "Je suis lesbienne mais je vous aime bien; vous avez de beaux yeux !". "J'ai compris", m'a t-il répondu avec un sourire en chinant avec mon verre de vin.
 

Ce fut une belle soirée émouvante si elle n'avait été obscurcie par une "méchanceté"...
 
En sortant de la soirée, vers minuit passée, dans un carrefour de la Goutte d'Or - quartier à forte proportion immigrée, que le public avait vite déserté, alors que je marchais tranquillement mais heureusement accompagnée de mes deux ami(e)s, je croise des jeunes d'origine maghrébine d'une vingtaine d'années.
 
J'entend l'un demander alors à son pôte : "C'est un queume ?" (un mec en verlan) en doutant de ma transidentité :
Aussitôt, le jeune garçon me lance à la cantonade : "T'as une bite ou une chatte ?". "Je ne suis pas un mec, je suis UNE TRANSSEXUELLE !" lui répondis-je avec un sourire.
A ce moment-là, il se met à cracher dans ma direction mais sans m'atteindre et en me lançant "Casses-toi... !". Ceci pourtant tout près du commissariat de police de la Goutte d'Or, non loin de la demeure de l'auteur de "Madame Rêve" !
 
Je lui ai répondu : "Pourquoi me parles-tu ainsi ? Je te respecte, moi !". 
Il ne m'a pas répondu mais ses potes à ce moment-là se sont approché de lui. Je n'ai pas compris ce qu'ils lui ont dit. J'ai préféré m'éloigner tout aussi tranquillement...
 
Caphi rêve...
 
M, Alain Chamfort et Raphaël réunis pour un concert hommage à Bashung

PARIS (AFP) - 02/04/2009 09h56

M, Raphaël, Alain Chamfort et Joseph d'Anvers ont participé mercredi à Paris à un concert gratuit en hommage à Alain Bashung, lors d'une soirée émouvante à laquelle ont assisté plusieurs centaines de fans du chanteur, décédé le 14 mars.

"C'est bien que vous soyez ici, mais c'est aussi dur parce que ça veut dire qu'il y en a un qui n'est plus là", ont déclaré Jean Fauque et Boris Bergman, les paroliers d'Alain Bashung, en accueillant le public.

Les deux hommes ont ponctué la soirée d'anecdotes sur les chansons de l'artiste et de souvenirs sur leurs relations, entremêlant des traits d'humour à une émotion palpable.

Une vingtaine d'artistes se sont succédés sur scène pour interpréter quelques uns des succès du chanteur, décédé à 61 ans des suites d'un cancer.

Raphaël, qui avait participé à une tournée avec Bashung et plusieurs autres grands noms du rock français début 2007, a livré une version dépouillée de "j'passe pour caravane", tandis que Jospeh d'Anvers, qui avait collaboré à son dernier album "Bleu pétrole" s'est emparé de "Tant de nuits".

Matthieu Chédid - alias M -, venus avec son frère et sa soeur, a totalement revisité "Madame Rêve", pour en offrir une étonnante version rock.

"On ne se connaissait pas très bien (avec Alain Bashung), mais il y avait beaucoup d'admiration réciproque. Il avait cet équilibre parfait qui allie un côté universel et un côté très tranché, surréaliste", a-t-il déclaré à l'AFP.

Alain Chamfort, Adrienne Pauly, Axel Bauer et le groupe Aston Villa ont également repris des chansons de Bashung, aux côtés de jeunes artistes comme Charlotte etc ou Fred Métayer.

Le concert a eu lieu au centre musical Goutte d'Or-Barbara dont Alain Bashung, qui habitait le quartier, était le parrain.


mes blogs
sélection d'informations identitaires, culturelles et citoyennes

> Différences (mon blog consacré à la TRANSIDENTITE) > http://caphi.over-blog.fr

>
 les Paris de caphi : sélection de spectacles, expos, infos, images, chroniques et reportages (blog actualisé régulièrement) > http://paris-caphi.blogspot.com

> la Webdromadaire
 (mon regard décalé, subjectif et citoyen sur l'identité et le sens en particulier à travers les Arts et les Sciences) > http://lawebdromadaire.over-blog.com)
 

> notre raison d'être (
actes et faits citoyens qui donnent du sens à nos vies) > http://notreraisondetre.over-blog.com
Commenter cet article